Serendip Sale

...

Translate

dimanche 20 décembre 2015

Catégories :

La Crepiere

Share
Voilà c'est décidé, je traverse quand même. C'est vite dit, mais je doit dire que la réflexion était longue et en plus il me fallait trouver un équipage. Me voilà donc prêt à embarquer trois jeunes équipière très motivées mais.. peu expérimentées. J'avais prévu deux et finalement ce sera trois, n'ayant pas le courage de dire à Clarisse qu'elle ne pourrait pas venir. Et me voilà donc entrain de me poser les questions d'usage : où vais-je faire dormir ces trois demoiselles? où vais-je ranger les 250 litres de boissons diverses à emporter pour un tel voyage? Aurons-nous assez d'eau? ...

Le port qui s'était vidé des bateaux voulant arriver avant les fêtes, se rempli à nouveau. J'ai à présent comme voisin un joli petit bateau de 8m à peine avec à son bord quatre jeunes bretons d'une vingtaine d'année... enfin quand je dis "à son bord" je veux dire à "l'intérieur du bateau"; puisque tous les soirs leurs pont accueille encore trois ou quatre bateau-stoppeurs désargentés. Je  les observe, ils ont l'air parfaitement heureux et semblent bien s'entendre avec les jeunes bateau-stoppeurs avec qui ils partagent non seulement le gite, mais aussi le couvert.

Et tout ce monde de s'amuser et de jouer du oukoulele ou de ces petites guitares typiquement canarienne.

C'était vendredi dernier, je crois, le skipper de ce petit bateau en contreplaqué, m'invite à venir manger des crèpes, à la terasse WiFi.  Cette terrasse est le hau lieu de rencontre des "stoppeurs" leur salle de jeu, salle à manger ou même dortoir. Comme je l'avais déjà dit c'est à part celà un endroit sans charme, avec une lumière faiblarde mais qui présente deux avantages:

Un, Il y a un toit et
Deux le Wifi y est gratuit
 
Que peut-on rêver de plus quand on est jeune et qu'on rêve de trouver un voilier pour nous emporter au Brésil de nos rêves. Vers les dix heures du soir je me décide donc d'aller à la terrase Wifi pour voir mes voisins et leur ... crèpes. Ils m'avaient dit qu'ils avaient une crèpière, moi j'imaginais une petite téfal comme on en vend dans les magasins d'electro-ménager ... et bien non je les retrouve avec une crèpière au gaz grand modèle professionel comme elles qu'on retrouve dans les rues et foires de France et de Navarre. Voila donc nos bretons, à offrir des crèpes et galettes à tout le port... Tout celà gracieusement, dans un élan de générosité.

Je me dis que moi avec mon "grand" bateau j'estime manquer de place pour le strict nécessaire et eux, sur leur petit bateau en bois se permettent de consacrer un coffre entier à ranger une énorme crèpière qui leur sert uniquement à être généreux et gentil.... Il me reste beaucoup à apprendre en matière de bateau.


0 comments:

Enregistrer un commentaire

Envoyez-nous vos commentaires