Serendip Sale

...

Translate

samedi 26 novembre 2016

Catégories :

Question de perspective

Share

Question de perspective

Il semblerait selon le dicton, que le bon marin arrondit les caps et salue les grains. Pour ce qui est des grains nous attendrons un peu,  mais nous allons nous préoccuper aujourd’hui de comment "arrondir" sa route, comment prendre un chenal, comment entrer dans la darse d'un port… bref, à quel moment devoir tourner. Et nous verrons que tout cela est une question de perspective.

Chenaux

Imaginons-nous un instant que nous soyons sur une allée bordée d’arbres, notre vision sera comparable à celle-ci:

Rien de particulier ici; c'est l'image qu'on a d'une route en perspective, vue par quelqu'un qui se trouve sur cette route. Un bateau placé à l'intérieur d'un chenal aura une vue similaire :


En regardant la position des bouées on s'aperçoit qu'elles sont distribuées symmétriquement et que les bouées plus éloignées sont à l'intérieur de celles qui sont les plus proches (elles sont plus proches du centre.).

Chenal ouvert, chenal fermé.


Par définition, un chenal est considéré comme ouvert si les bouées plus éloignées paraissent plus près du milieu du chenal que les bouées plus proches.(des deux côtés).

Par exemple:


Ici le chenal est ouvert car les deux bouées plus éloignées sont plus proches du centre que les deux premières

Règle : on entre dans un chenal que s'il est ouvert.



Faisons un peu fonctionner notre imagination, imaginons que notre bateau s'approche d'un chenal par le côté babord (les rouges), quelle sera notre vision  successive du chenal.:


En position 1 le bateau se trouve à l'extérieur babord du chenal (à gauche), le chenal est fermé, car en effet, la 2e bouée rouge est à l'extérieur de la première  bouée. Le chenal est fermé on n'aborde donc pas encore le virage.

En position 2: Les deux bouées rouges forment un alignement parfait avec le bateau, on se trouve en fait juste à la limite gauche du chenal il faut donc avancer encore un peu avant de tourner

En Position 3: Le chenal est ouvert les bouées arrières sont "à l'intérieur des bouées avant, le chenal est ouvert on peut  donc tourner pour s'y engager.


Compliquons un peu.

Imaginons un chenal qui tourne , nécessairement certaines bouées seront à l'extérieure des précédentes , comment faire pour suivre un tel chenal ?

Et bien on procédera de la même manière en prenant les bouées 2 à 2 la plus proche et la suivante. Donc le chenal sera ouvert lorsque la 2e bouée sera à l'intérieur des premières. Ici donc il est ouvert pour les 2 premières bouées, mais pas pour la troisième. En s'engageant dans le chenal, la troisième bouée sóuvrira et dès que ce sera le cas, on abordera le virage.


Comment rester dans un chenal.

Il suffit de se rappeler la règle utilisée pour les alignements : en barrant on "déplace" l'amer (ici la bouée) la  plus éloignée. Si je vais à droite la bouée la plus éloignée ira à droite et inversément si je vais à gauche.


Un courant traversier.

Dans un fort courant traversier on a parfois un peu de difficulté à savoir si on est à l'intérieur du chenal. Toujours pareil, même dans ce cas, on gardera le chenal constamment ouvert, de bouée à bouée, en se souvenant que la barre permet de déplacer la bouée la plus éloignée.

Voila, j'espère que cela vous permettra de mieux embouquer vos chenaux.

0 comments:

Enregistrer un commentaire

Envoyez-nous vos commentaires