Serendip Sale

...

Translate

mercredi 27 septembre 2017

Catégories :

La vitesse utile ou VMG

Share


C’est curieux, dès que l’on évoque des chiffres, des calculs, même s’ils sont simples, les gens “décrochent”et refusent d’essayer de comprendre; résultat, ils naviguent en dépit du bon sens… pourtant ….

Au moment où je ramenais ma voiture d’Alméria jusqu’en Belgique, je me trouvais à devoir choisir entre la route nationale (plus courte) et l’autoroute (plus longue). Sachant que sur une nationale je puis rouler à 90 km/h en moyenne contre une vitesse moyenne de 120 km/h (33% plus rapide) pour les autoroutes, il était donc facile de choisir la meilleure « vitesse utile »entre ces deux options : si sur l’autoroute l’allongement (de la distance) est inférieur à 33 % on prendra l’autoroute, dans le cas contraire on prendra la nationale.

Cette évidence, qui ne semble poser aucun problème pour un automobiliste, dans les problèmes de « vitesse utile » d’un voilier (Velocity Made Good = VMG) semble moins facile, j’ai bien dit « semble », car il n’en est rien.

Le problème serait le suivant . Que vaut-il mieux : faire 5nds au près à 30 degrés du vent (réel) ou 5.5nds à 45 degrés ? Pour répondre à cette question, il suffit de consulter ou de mémoriser cette petite table :

angle allongement
0%
10° 2%
15° 4%
20° 6%
25° 10%
30° 15%
35° 22%
40° 31%
45° 41%
50° 56%
55° 74%
60° 100%

En augmentant l’angle de 15°, dans notre exemple, la vitesse passe de 5.nd à 5.5nd, (augmentation de 10%), par contre la route (voir la table à 15°), ne s’allonge que de 4 %, on fait donc mieux, dans ce cas, de naviguer à 45° plutôt qu’à 30°. La chose vaut également pour le vent arrière où très souvent (quasi toujours) le grand largue présente une vitesse utile (en anglais Velocity Made Good ou VMG) plus importante. En passant de 180° à 150° on s’écarte de 30° alors que la vitesse augmente de bien plus que15 % (cf table). Pour illustrer cela voici la polaire d’un bateau de série de 40 pieds.





Sur cette polaire on voit qu’au portant on fait 5.3nds au vent arrière (point 1) par contre au grand largue 150° on fera 6.5nds (point 2) soit une augmentation de vitesse de 1.2nds soit plus de 20 %, pour un allongement de la route de (cf table en regard de 30°) 15 %. A près (points 3 et 4) la différence est encore plus claire : 6.2nds à 40° contre 7.5nds à 60° soit une vitesse augmentant de 1.3nds (plus de 20%) alors que l’ allongement de la route (table) =10 %.

En conclusion on est souvent trop près du vent et trop au vent arríère et en s’écartant du vent on aura une allure plus confortable et une meilleure vitesse. Comment faire dans la pratique ?
1. mémoriser la petite table (c’est plus simple quíl n’y paraît) il suffit de retenir qu’à 25° l’allongement est de 10 % et qu’ensuite pour 30° et 35° il augment de approx. 5 %. En retenant cela on a déjà une bonne approximation.
2. On barre au près serré on regarde la vitesse (par exemple 6nds), on ajoute 10 % (= 6.6nds) on abat progressivement de maximum 25° on arrête à la vitesse maximale, si celle-ci est meilleure que 6.6nds on est gagnant.

Je vous l’avais bien dit que c’était simple !


0 comments:

Enregistrer un commentaire

Envoyez-nous vos commentaires